Grippe aviaire: 210'000 volailles abattues au Japon

Le Japon a entamé sa cinquième campagne d'abattage de poulets et canards pour tenter d'enrayer une nouvelle épidémie de grippe aviaire hautement contagieuse. Mais le froid rend les opérations compliquées.
18 déc. 2016, 08:31
/ Màj. le 18 déc. 2016 à 08:34
Le virus H5 a été détecté dans plusieurs élevages à travers le pays.

Le Japon a commencé à abattre 210'000 volailles sur l'île d'Hokkaido pour tenter de contenir une nouvelle épidémie de grippe aviaire hautement contagieuse, ont annoncé les autorités dimanche. Il s'agit de la cinquième campagne d'abattage depuis le début de l'hiver.

Le virus H5 a été détecté dans plusieurs élevages à travers le pays. Outre le sacrifice de poulets et de canards, les autorités ont également interdit le transport de volailles et de produits volaillers dans les régions proches des élevages contaminés, tout en stérilisant les routes qui y mènent.

Les opérations d'abattage sont lentes. Samedi soir, seuls 32'310 poulets avaient été tués à Shimzu, sur Hokkaido, ont dit les autorités dans un communiqué.

Neige et froid

"Nous continuons les opérations d'abattage aujourd'hui, mais le travail est difficile à cause des températures qui sont descendues à moins 20 degrés Celsius dans la nuit", sans compter les difficultés posées par les chutes de neige, a déclaré un responsable à l'AFP.

Au début du mois, 550'000 poulets avaient été abattus dans la localité de Niigata, dans le centre du Japon, et 23'000 canards dans la préfecture d'Aomori, au sud d'Hokkaido.

Il s'agissait des premiers cas de grippe aviaire dans des élevages japonais depuis janvier 2015.