Hollande propose de supprimer le mot "race" de la Constitution

S'il est élu à l'Elysée, François Hollande proposera de supprimer le mot "race" de la Constitution.
05 août 2015, 15:52
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
9009040

Le candidat socialiste François Hollande proposera, s'il est élu à l'Elysée, de supprimer le mot "race" de la Constitution.

"La diversité, c'est le mouvement. La diversité, c'est la vie", a-t-il lancé lors d'un meeting consacré à l'outre-mer samedi après-midi à Paris. "Mais pas diversité des races!".

"Il n'y a pas de place dans la République pour la race", a estimé le député de Corrèze. "Et c'est pourquoi je demanderai au lendemain de l'élection présidentielle au Parlement de supprimer le mot race de notre Constitution".

"Le mot a pris un autre sens aujourd'hui", a considéré François Hollande lors de son discours au gymnase Jean-Jaurès, dans le nord-est de Paris. "Nous ne connaissons qu'une seule race, une seule famille: la famille humaine".

L'article premier de la Constitution de 1958 stipule que "la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion".

En décembre 2007, des députés socialistes ont déposé une proposition de loi visant à supprimer le mot "race" de la Constitution.

En février dernier, des députés communistes ont déposé une autre proposition de loi visant à supprimer ce mot des lois françaises, notamment du code pénal. Ils proposaient en revanche de maintenir inchangée la Constitution en raison de la "valeur historique" de ce texte.