Hong Kong: les manifestants tiennent tête aux forces de sécurité

Les manifestants pro-démocratie sont revenus en force samedi matin dans le quartier de Mong Kok, à Hong Kong. Selon des témoins, les protestataires ont fait jeu égal avec les forces de l'ordre.
07 août 2015, 14:20
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
De violents affrontements ont opposé les forces de l'ordre aux manifestants samedi matin, à Hong Kong.

Délogés la veille par la police, les manifestants pro-démocratie de Hong Kong ont en partie repris samedi matin le terrain perdu dans le quartier de Mong Kok. Les étudiants protestataires ont réussi à tenir tête aux forces de sécurité, ont rapporté plusieurs témoins. Un certain calme semblait revenir l'après-midi.

Un millier de manifestants, certains portant des casques et des lunettes de protection, ont érigé de nouvelles barricades dans ce quartier densément peuplé situé sur le continent, entre les Nouveaux Territoires et la péninsule de Kowloon.

Le lieu principal de la contestation, près du siège du pouvoir exécutif dans le quartier d'Admiralty, se trouve lui sur l'île de Hong Kong, de l'autre côté de Victoria Harbour.

Arrestations et blessés

Vendredi soir, les manifestants ont tenté de franchir les cordons de police à Mong Kok en se protégeant avec des parapluies des tirs de gaz au poivre. Dans la mêlée, les policiers armés de bâtons et de matraques se sont violemment heurtés aux protestataires, mais ont été contraints de reculer, moins de vingt-quatre heures après avoir réussi à chasser les manifestants de ce secteur.

Le gouvernement local a annoncé que 26 personnes avaient été interpellées et 15 policiers blessés dans les affrontements. Le calme était revenu samedi après-midi à Mong Kok, mais les manifestants, qui s'accordaient un répit, s'attendaient à une nouvelle nuit mouvementée.