Iles Salomon: arrivée des premiers secours dans la zone la plus touchée

Les opérations de secours sont en cours aux Iles Salomon. L'archipel a été frappé par trois violents séismes et un tsunami en deux jours. Treize personnes ont été tuées.
07 août 2015, 10:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
The destroyed Venga village following a Tsunami Wednesday Feb. 6, 2013, in Temotu province, Solomon Islands.  The damage seen is part the survey by the assessment crew of the aid organisation World Vision.  Solomon Islands authorities say at least four people are missing and presumed dead after an earthquake triggered a tsunami. Waves of up to 5 feet hit the western side of Santa Cruz Island and damaged up to 80 properties. Dozens of aftershocks have followed. Other tsunami warnings are canceled. (AP Photo / World Vision)

Un premier bateau a atteint samedi une des îles reculées des Salomon les plus touchées par les trois violents séismes et le tsunami qui ont frappé l'archipel en deux jours. Une "activité sismique inhabituelle" a été repérée.

"Les opérations de secours sont en cours en dépit des secousses et des répliques. L'eau et la nourriture sont la priorité", a dit à l'AFP la secrétaire générale de la Croix-Rouge locale, Joanne Zoleveke.

Le gouvernement des îles Salomon a déclaré zone sinistrée les îles Santa Cruz, dans l'est de l'archipel.

Un avion australien a survolé vendredi les régions ravagées et confirmé que les dégâts étaient les plus importants autour de la capitale provinciale de Lata, sur ces îles.

2 bateaux

Un premier bateau chargé de matériel médical, de nourriture et de tentes, parti jeudi de Honiara, la capitale des Salomon, est lui arrivé à Lata vendredi soir mais n'a pas pu accoster avant samedi matin en raison des secousses.

Un second navire, avec à bord des sacs de riz, de l'eau et des purificateurs d'eau, était attendu samedi.

Les autorités locales n'ont pas d'accès immédiat à des avions cargos capables d'atterrir sur la piste de Lata. L'acheminement de l'aide depuis Honiara se fait par bateau, mais le voyage prend une journée.

"Il y a une importante activité sismique inhabituelle", a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes naturelles des Salomon.

Milliers de personnes touchées

"La terre est clairement en train d'y faire quelque chose. Nous demandons une expertise scientifique afin d'obtenir des informations sur ce qui pourrait arriver. Il y a des craquements et un peu d'eau et de vapeurs qui s'échappent", a-t-elle décrit.

Les îles Salomon ont été frappées mercredi par un premier séisme, de magnitude 8, qui a provoqué un tsunami ayant tué au moins 13 personnes, fait de nombreux disparus, et détruit des villages côtiers.

Une vague a pénétré jusqu'à 500 mètres à l'intérieur des terres et 6000 personnes se sont retrouvées sans abri sur Ndende, une des innombrables îles des Salomon au niveau de la mer, avec peu de relief, et menacées par la montée des océans.

Deux séismes de magnitudes 6,8 et 7 ont suivi vendredi, et des répliques continuent de secouer la région.