Inde: un chauffeur soupçonné d'avoir violé une passagère

Un chauffeur du service de voiturage Uber est soupçonné d'avoir violé une passagère de 25 ans à New Delhi. Il a été arrêté dimanche soir. La start-up américaine s'était déjà retrouvée mêlée à une affaire d'agression sexuelle il y a deux ans.
07 août 2015, 14:32
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Un chauffeur de la compagnie Uber est soupçonné d'avoir violée une cliente de 25 ans.

La police indienne a arrêté dimanche soir un chauffeur du service de voiturage Uber, a annoncé un responsable de la police. Il est soupçonné d'avoir violé une passagère de 25 ans à New Delhi.

Ce crime porte un nouveau coup à la réputation du service controversé de voiturage de la start-up américaine et intervient près de deux ans après le viol en réunion d'une étudiante dans la capitale indienne qui avait déclenché une vague d'indignation en Inde.

La police a annoncé avoir retrouvé dans un village de son Etat d'origine, l'Uttar Pradesh, après l'attaque de la jeune femme vendredi soir dans une zone reculée de New Delhi.

Un autre responsable policier a critiqué l'attitude d'Uber, indiquant que les premiers éléments de l'enquête montrent qu'aucun GPS n'avait été installé dans la voiture et qu'aucun élément n'avait été demandé sur le passé du chauffeur par la compagnie.

"Crime terrible"

Cet incident survient alors qu'Uber, dont l'expansion suscite de fortes tensions avec les taxis traditionnels, cherche à se développer en Inde en recrutant de jeunes chauffeurs dans les grandes villes tout en insistant sur son souci pour la sécurité.

La start up a réagi dans un communiqué en indiquant qu'elle travaillait avec la police pour résoudre "ce crime terrible" et a remis à la police les éléments qu'elle détient sur le chauffeur et ses déplacements. Uber a assuré que la sécurité était sa "principale priorité".