Inde: une bousculade lors d'une fête fait 18 morts

Au moins 18 personnes sont décédées à Patna dans l'est de l'Inde, lors de l'effondrement d'un pont en bambou à l'occasion d'une fête religieuse hindoue.
06 août 2015, 15:09
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Au moins 18 personnes sont mortes dans l'effondrement d'un pont lors d'une fête religieuse hindoue à Patna, dans l'est de l'Inde, lundi.

Une bousculade provoquée par l'effondrement d'un pont de cordes et de bambou a fait au moins 18 morts, lundi soir lors d'une fête religieuse hindoue dans l'est de l'Inde. Les victimes sont dix femmes et huit enfants, a annoncé la police.

L'accident est survenu à Patna, dans l'Etat défavorisé du Bihar, où des dizaines de milliers de personnes s'étaient rassemblées à l'occasion de la fête de Chhath pour honorer en prières le soleil couchant sur les rives du Gange.

Outre les morts, une dizaine de personnes ont été blessées. Mais plusieurs fidèles sont portés disparus et le bilan définitif devrait s'aggraver, a précisé le chef de la police de Patna, Jayant Kant. La plupart des victimes ont péri dans la bousculade qui a suivi la rupture du pont provisoire et non pas directement à cause de ce premier incident, a-t-il précisé.

L'effondrement du pont a entraîné une coupure de courant dans la zone, compliquant davantage les opérations de secours. En dépit des événements de la nuit, d'importantes foules ont de nouveau afflué sur les lieux avant le lever du soleil pour prier, offrir des fruits aux divinités, allumer des bougies et se baigner dans les eaux considérées comme sacrées.

A l'occasion de cette fête religieuse, pas moins de 400'000 croyants révérant le dieu hindou du soleil Surya ont convergé dans le Bihar, le long du fleuve sacré, dont 50'000 sur le site de la bousculade. Les bousculades sont des accidents fréquents en Inde, notamment sur les lieux de pèlerinage qui attirent des dizaines de milliers de fidèles.

En septembre, dans l'Etat voisin du Bihar, au Jharkhand, une bousculade lors d'une fête religieuse avait fait neuf morts. En janvier 2011, dans l'Etat du Kerala, plus de cent personnes sont mortes lors d'un rassemblement de fidèles qui traversaient nuitamment un terrain accidenté pour se rendre à un temple.