Indonésie: l'épave du Soukhoï perdue a été retrouvée

C'est au sud de Jakarta que les débris d'un avion russe Soukhoï perdu des écrans ont été retrouvés.
06 août 2015, 09:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
soukhoi_jakarta

Les secours indonésiens ont repéré jeudi au sud de Jakarta les débris d'un avion russe Soukhoï qui avait disparu des écrans la veille lors d'un vol de démonstration. L'appareil transportait une cinquantaine de personnes.

La carcasse de l'appareil, repérée par un hélicoptère de recherche, se trouve sur une falaise à 1650 mètres d'altitude, ont précisé des responsables des secours indonésiens qui n'ont fait aucun commentaire sur le sort des passagers et membres d'équipage.

L'avion avait disparu des écrans radar mercredi dans la région du Mont Salak, un volcan qui culmine à plus de 2211 mètres d'altitude. Les recherches au sol sont difficiles dans cette région montagneuse et recouverte de jungle, à environ 80 km au sud-est de la capitale.

Plus de 40 personnes à bord

L'avion transportait 36 passagers et huit membres d'équipage russes, selon l'ambassade de Russie à Jakarta. Mais l'agent indonésien de Soukhoï, Trimarga Rekatama, a évalué à 50 le nombre de personnes à bord, dont huit Russes, quatre pilotes et ingénieurs de vol, ainsi que quatre cadres de Soukhoï. Les seuls étrangers à bord seraient un Américain et un Français.

L'appareil a disparu des écrans radars alors qu'il survolait un volcan de l'île de Java occidentale dans le cadre d'un vol de démonstration. Des hommes d'affaires indonésiens, des diplomates de l'ambassade de Russie à Jakarta et des journalistes avaient pris place à bord de l'appareil, un Superjet-100 d'une capacité de 68 à 130 passagers.

Le Soukhoï Superjet-100, qui porte les espoirs de l'aviation civile russe, est fabriqué en collaboration avec l'américain Boeing et l'italien Finmeccanica. L'avionneur russe compte 170 appareils dans ses carnets de commande et espère en fabriquer un millier d'exemplaires, destinés principalement à l'étranger.