Irak: la prise de Mossoul pourrait pousser les djihadistes à venir commettre des attentats en Europe

Alors que la coalition a lancé ce lundi une vaste offensive contre le dernier fief de l'Etat islamique à Mossoul, en Irak, l'Union européenne craint que, privé de leur bastion, les djihadistes de Daech ne viennent directement commettre des actes terroristes en Europe.
18 oct. 2016, 09:35
/ Màj. le 18 oct. 2016 à 09:37
Poussés à la fuite par la coalition, des djihadistes de Daech pourraient être tentés de porter leur combat sur sol européen.

Le commissaire européen pour la sécurité a mis en garde contre un afflux de djihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Europe si son fief de Mossoul tombe face à l'offensive irakienne. Il s'exprimait dans une interview publiée mardi.

"La reprise du fief de l'EI dans le Nord de l'Irak, Mossoul, peut conduire à ce que des combattants du groupe EI prêts à en découdre reviennent en Europe", a déclaré Julian King au quotidien allemand Die Welt.

 

"Même un petit nombre (de djihadistes) représente une menace sérieuse, à laquelle nous devons nous préparer" en "augmentant notre capacité de résistance face à la menace terroriste", a estimé le commissaire britannique.