Irak: les soldats américains sont des cibles pour l'imam chiite Al-Sadr

Dimanche en Irak, l'imam chiite Moktada al Sadr a invité ses partisans à prendre pour cibles les soldats américains. Cette provocation intervient dans le cadre de la lutte contre les djihadistes de l'EI.
18 juil. 2016, 07:11
/ Màj. le 18 juil. 2016 à 07:23
L'imam chiite irakien Moktada al Sadr peut compter sur plusieurs centaines de milliers de partisans.

L'influent imam chiite irakien, Moktada al Sadr, a invité dimanche ses partisans à s'en prendre aux soldats américains déployés en Irak dans le cadre de la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique. "Ce sont des cibles pour nous", a-t-il écrit sur son site Internet.

Le secrétaire américain à la défense Ashton Carter a annoncé lundi l'envoi de 560 hommes supplémentaires pour conseiller les forces irakiennes lancées à l'assaut de Mossoul, la grande ville du nord de l'Irak tenue par l'EI depuis l'été 2014.

L'imam Sadr s'est fait connaître en 2003 en lançant son "armée du Mahdi" contre les forces américaines après le renversement de Saddam Hussein. L'organisation, démantelée en 2008, a été remplacée par les "brigades de la paix".

Centaines de milliers de partisans

Celles-ci ont aidé les forces gouvernementales irakiennes à repousser les combattants de l'EI, qui menaçaient Bagdad en 2014. Elles sont toujours présentes dans la capitale, ainsi que dans plusieurs villes de province.

Moktada al Sadr peut compter sur plusieurs centaines de milliers de partisans, dont certains ont pénétré à deux reprises dans la zone verte, vaste quartier diplomatique et administratif de Bagdad placé sous haute protection, au printemps, lors de manifestations contre la corruption.

Le déploiement des 560 soldats américains supplémentaires doit avoir lieu dans les prochaines semaines. Il portera les effectifs de l'US Army en Irak à 4650 hommes. Au plus fort de sa présence, le contingent américain en Irak comptait 170'000 hommes.