Israël pilonne la bande de Gaza, plus de 100 Palestiniens tués, dont 31 enfants

Les bombardements israéliens sur Gaza ont provoqué la mort de près de 120 Palestiniens et détruit complètement ou en partie plus de 200 habitations.
14 mai 2021, 12:15
/ Màj. le 14 mai 2021 à 13:43
Plus de 200 habitations ont été détruites ou très endommagées par les bombardements israéliens dans la bande de Gaza.

Israël pilonne vendredi la bande de Gaza avec des frappes aériennes et des tirs d’artillerie dans cette enclave palestinienne densément peuplée, où l’escalade militaire en cours depuis lundi avec les islamistes du Hamas au pouvoir a fait plus de 100 morts.

L’armée israélienne a multiplié les bombardements «pour infliger des dommages sévères aux tunnels» qui permettent aux combattants et dirigeants du Hamas, qui a tiré des centaines de roquettes vers Israël, de circuler à travers la bande de Gaza à l’abri des caméras de l’Etat hébreu, voire de traverser côté israélien pour tenter par exemple d’y prendre des otages, a-t-elle indiqué.

 

 

Les frappes ont continué dans la matinée vendredi, l’aviation ayant notamment ciblé «une brigade terroriste» prête à tirer des roquettes vers Israël, selon l’armée.

Depuis le début lundi de ce nouveau cycle de violences, 119 Palestiniens, parmi lesquels 31 enfants, ont été tués dans la bande de Gaza, et 830 personnes ont été blessées, selon les autorités locales.

 

 

En Israël, où le bouclier antimissile «Dôme de fer» a intercepté environ 90% des quelque 1800 roquettes tirées cette semaine, le bilan est passé à neuf morts et des centaines de blessés.

A Gaza, des dizaines de maisons ont été détruites dans la nuit, notamment dans le nord du microterritoire, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Conseil de sécurité dimanche

Sur le front diplomatique, le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira dimanche pour aborder le conflit, le secrétaire général Antonio Guterres ayant appelé à une «cessation des hostilités».

 

 

Compte tenu des risques liés aux attaques aériennes, plusieurs compagnies internationales parmi lesquelles KLM, British Airways, Virgin, Lufthansa et Iberia ont annulé leurs vols vers Israël.