Japon: la princesse Mako s’est mariée après une longue controverse

Quatre ans après avoir annoncé ses fiançailles avec un roturier, la nièce de l’empereur Naruhito s’est mariée ce mardi, après avoir quitté la résidence impériale et fait ses adieux à sa famille.
26 oct. 2021, 08:16
/ Màj. le 26 oct. 2021 à 08:21
La princesse Mako s'incline devant ses parents au moment de faire ses adieux à sa famille (son père, sa mère et sa soeur, de gauche à droite).

Après des années de controverses, la princesse Mako, nièce de l’empereur du Japon, s’est mariée mardi, a annoncé l’Agence de la maison impériale. Elle a renoncé au faste des rites traditionnels et à une importante indemnité financière.

«Les documents matrimoniaux ont été présentés et acceptés», a déclaré un représentant de l’Agence impériale à l’AFP. La télévision japonaise a montré Mako quitter la résidence impériale d’Akasaka à Tokyo et faire ses adieux à sa famille, s’inclinant devant ses parents et devant la presse et embrassant sa soeur.

L’institution impériale avait précisé plus tôt ce mois-ci que la cérémonie de mariage, le banquet de réception et d’autres rituels n’auraient pas lieu et que le paiement forfaitaire accordé habituellement aux femmes de la maison impériale qui épousent des roturiers, et pouvant atteindre 153 millions de yens (1,2 million de francs), ne serait pas octroyé.



La nièce de l’empereur Naruhito, qui a eu 30 ans ce week-end, a perdu son titre royal lorsqu’elle et Kei Komuro ont fait enregistrer leur mariage.

Installation à New York

La fille du frère cadet de l’empereur Naruhito a enduré des années de critiques et d’atermoiements au sujet de son projet de mariage avec Kei Komuro, 30 ans également, critiqué pour des allégations selon lesquelles sa mère aurait emprunté de l’argent à un ancien fiancé et ne l’aurait pas remboursé.

Le couple devrait prochainement s’installer à New York, ce qui suscite d’inévitables comparaisons avec un autre couple royal, britannique celui-là: le prince Harry et Megan Markle.