"Je fais un rêve" a 50 ans

A Washington, des dizaines de milliers de personnes ont célébré le demi-siècle du discours historique de Martin Luther King "Je fais un rêve". Le mémorial d'Abraham Lincoln, au centre de la capitale américaine, a servi de lieu de rassemblement.
07 août 2015, 11:42
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Martin Luther King prononçant "Je fais un rêve" devant le Lincoln Memorial à Washington, en 1963

Sous un ciel bleu sans un nuage, des dizaines de milliers de personnes étaient massées face à l'immense statue de l'ancien président Lincoln. C'est ici que le pasteur Martin Luther King prononça son discours historique contre la ségrégation le 28 août 1963.

Une série d'orateurs, dont le fils du pasteur, assassiné en 1968 à Memphis (Tennessee, sud), la cheffe des démocrates à la Chambre des représentants Nancy Pelosi, ainsi que des syndicats et organisations de défense des droits civiques, devaient prononcer un discours, selon le programme officiel.

Des membres de la famille de Trayvon Martin, l'adolescent noir tué en 2012 en Floride par un vigile, George Zimmerman, qui a récemment été acquitté, devaient également prendre la parole.

Plus de 150'000 personnes étaient attendues sur le National Mall, la vaste étendue de verdure entre le Congrès américain et le mémorial Lincoln. Pour fêter le cinquantième anniversaire du fameux discours, les Etats-Unis consacrent presque une semaine de commémorations, avec des marches, débats, concerts, expositions dans toute la ville.

Point d'orgue des festivités: mercredi 28 août, Barack Obama, premier président noir des Etats-Unis, prononcera un discours sur les marches du mémorial Lincoln.

Le discours de Martin Luther King, en version sous-titrée.