Réservé aux abonnés

John Kerry veut un apaisement

07 août 2015, 11:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7507913.jpg

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a déclaré hier percevoir des signes de progrès vers la démocratie en Egypte. Une déclaration qui intervient à la veille du procès du président déchu Mohamed Morsi dans un pays extrêmement polarisé entre les partisans de l'armée et des Frères musulmans.

Soucieux d'apaiser les relations avec l'armée égyptienne, qui a destitué en juillet le premier président librement élu de l'histoire du pays, John Kerry a qualifié l'Egypte de "partenaire crucial" et assuré que la récente suspension d'une partie de l'aide militaire américaine n'était "pas une punitio...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an