Juge virée pour son refus de nommer un bébé "Messie"

Le refus de laisser un enfant se prénommer "Messiah" (Messie) a coûté son poste à une juge des Etats-Unis. Elle a de plus été condamnée pour préjugé religieux.
07 août 2015, 13:26
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Jawaan McCullough et son conjoint Jaleesa Martin ont obtenu l'autorisation d'appeler leur fils Messiah.

Une ancienne juge du Tennessee aux Etats-Unis a été condamnée lundi pour préjugé religieux. La justice lui reproche d'avoir refusé le prénom de "Messiah" (Messie) pour un bébé au motif qu'il était réservé au Christ. Elle avait déjà été renvoyée en janvier pour cette raison.

Lu Ann Ballew a été reconnue coupable d'atteintes aux principes d'impartialité et de discrimination religieuse par les six membres du Conseil de déontologie judiciaire du Tennessee.

En août dernier, elle avait ordonné le changement de "Messiah" en Martin. Les parents, qui avaient continué à appeler leur fils Messiah DeShawn McCullough, avaient fait appel. En septembre, un autre magistrat a décidé que le verdict de Lu Ann Ballew était anticonstitutionnel.

"Messie" était le 387e prénom le plus populaire pour les garçons nés aux Etats-Unis en 2012 avec 762 demandes déposées, soit plus du double par rapport aux 368 de 2011, d'après les demandes d'affiliation à la Sécurité sociale.