Réservé aux abonnés

L'Amérique en état d'alerte

Union sacrée autour du président Barack Obama pour défendre les programmes d'espionnage qui ont amené Washington à fermer 19 ambassades.
07 août 2015, 11:39
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7273481.jpg

MAURIN PICARD

Barack Obama n'en démord pas: la menace d'attentats antioccidentaux par al-Qaida demeure critique, quatre jours après le branle-bas de combat sans précédent décrété par les services de renseignements américains.

Le président des Etats-Unis l'a martelé mardi soir, dans l'émission satirique de Jay Leno, "Tonight Show", sur NBC, obtenant au passage un satisfecit étonnant de l'opposition républicaine pour sa réactivité au danger: il n'avait "pas le choix", devant la gravité de la menace.

Forces spéciales prêtes à intervenir?

Dix-neuf ambassades et consulats demeurent fermés à trav...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an