L'ancien vice-président Dick Cheney glorifie les agents de la CIA

L'ancien vice-président américain Dick Cheney a vigoureusement défendu dimanche le travail des agents du renseignement pour leurs interrogatoires musclés contre des membres présumés d'Al-Qaïda dans les années 2000. Un rapport du Sénat sur la torture pratiquée par la CIA a créé en début de semaine une onde de choc.
07 août 2015, 14:33
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
"la torture, c'est ce que les terroristes d'Al-Qaïda ont fait subir à 3000 Américains le 11-Septembre" a indiqué Dick Cheney (photo d'archives)

"Je suis parfaitement à l'aise: ils devraient être glorifiés, ils devraient être décorés", a déclaré Dick Cheney sur NBC. Il était en poste de 2001 à 2009, sous le président George W. Bush, à l'époque où la CIA avait recours à des "techniques d'interrogatoire renforcées" contre des dizaines de terroristes présumés.

Le rapport accablant rendu public mardi par le Sénat affirme que les actes de torture n'avaient permis de récupérer aucune information valable à l'époque de la "guerre contre le terrorisme" lancée par MM. Bush et Cheney. La commission du Renseignement du Sénat a aussi dénoncé les mensonges de l'agence vis-à-vis du Congrès et de la Maison Blanche.

Mais pour Dick Cheney, "la torture, c'est ce que les terroristes d'Al-Qaïda ont fait subir à 3000 Américains le 11-Septembre", des attentats qui ont traumatisé les Etats-Unis. "Il n'y a pas de comparaisons entre ça et ce que nous avons fait avec respect pour améliorer nos interrogatoires", a-t-il défendu.

L'ancien vice-président s'est dit insensible au fait que des membres présumés d'Al-Qaida ont été arrêtés, interrogés sans ménagement et détenus durant des années alors qu'ils étaient innocents.

"Cela ne me pose aucun problème tant que nous remplissons nos objectifs qui sont d'attraper ceux qui ont préparé les attentats du 11-Septembre et d'empêcher de nouveaux attentats contre les Etats-Unis", a expliqué Dick Cheney.