L'année 2015 sera probablement la plus chaude

On ne le ressent pas forcément ces jours-ci mais 2015 a enregistré des hausses de température sans précédent presque partout dans le monde, sur les continents et dans les océans. Pour le secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale, ce sont de "tristes nouvelles".
25 nov. 2015, 14:28
/ Màj. le 25 nov. 2015 à 21:47
2015 devrait figurer au deuxième rang des années les plus chaudes en Afrique et en Europe.

L'année 2015 et la période depuis 2011 sont les plus chaudes jamais observées. El Niño contribue cette année au dépassement symbolique de 1°C par rapport à la période préindustrielle, a dit mercredi à Genève l'OMM qui appelle à limiter la hausse à 2°C à l'avenir.

Sur les dix premiers mois de l'année, la température moyenne en surface est supérieure de 0,73°C à la période de référence (1961-1990) et environ d'1°C par rapport aux années 1880-1899. Par continent, des records sont battus en Amérique du Sud et en Asie, où les pluies ont reculé, tandis que 2015 devrait figurer au deuxième rang des années les plus chaudes en Afrique et en Europe.

Quelques zones isolées sont plus froides, comme dans l'Antarctique, vers le nord-est du continent américain et une partie du nord de l'Atlantique.

"Tristes nouvelles pour notre planète!", a affirmé le secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) Michel Jarraud. "L'état du climat mondial en 2015 fera date", a-t-il dit, à moins d'une semaine de l'ouverture de la Conférence mondiale sur le climat (COP21) à Paris.

Températures des océans en hausse

Le continent se réchauffe globalement plus que les mers et les hautes latitudes sont plus touchées. Mais les températures de surface de la mer et de profondeur des océans vont atteindre des indicateurs sans précédent. Sauf au sud du Groenland et dans l'extrême sud-ouest de l'Atlantique où elles seront plus froides que la normale. Le niveau de la mer est également en hausse.