Réservé aux abonnés

L’armée brise le siège de l’EI

La ville de Deir Ezzor, à la frontière de l’Irak, libérée.
05 sept. 2017, 23:34
/ Màj. le 06 sept. 2017 à 00:01
DATA_ART_11484558

L’armée syrienne a brisé hier le siège de plus de deux ans imposé par le groupe Etat islamique (EI) à la ville de Deir Ezzor (est). La perte de cette localité et de sa province riche en pétrole devrait sonner le glas de la présence du groupe djihadiste en Syrie.

La ville, qui compte aujourd’hui plus de 100 000 habitants, était divisée en deux depuis juillet 2014 et l’EI contrôlait 60% du chef-lieu de cette province frontalière de l’Irak. Deux enclaves gouvernementales étaient assiégées depuis 2015 par les djihadistes.

«Les unités de l’armée arabe syrienne (...) ont brisé le s...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois