L'armée française poursuit son retrait en Afghanistan

La France a quitté la base de Tagab dans l'est de l'Afghanistan. Il reste maintenant 2550 hommes sur le terrain et mille d'entre eux auront rejoint la France avant la fin de l'année. Le retrait de toutes les troupes de l'Hexagone est prévu pour 2014.
06 août 2015, 14:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les forces françaises plient bagages.

 L'armée française a quitté dimanche sa base de Tagab, dans l'est de l'Afghanistan dans le cadre du retrait de ses forces déployées au sein de la force multinationale de l'OTAN. Les troupes américaines ont repris le contrôle de cette base.

Les derniers soldats français encore présents sur le site, environ 140, ont évacué dans la journée la FOB (base aérienne avancée), où a eu lieu une brève cérémonie de passation de pouvoirs à un détachement de l'armée américaine.

Après leur retrait du district de Surobi, en juillet, le départ des troupes françaises de Tagab marque une étape importante du désengagement français. Les forces françaises devraient compter environ 2550 hommes mi-octobre sur le théâtre afghan, contre 4000 un an auparavant. Avec pour objectif de parvenir à un effectif d'environ 1500 soldats fin 2012, puis de 500 mi-2013.

Le colonel français Geoffroy de Larouzière a transmis le commandement de la base au lieutenant-colonel américain Robert Burrell, qui continuera de conseiller l'état-major de la 3e brigade de l'Armée nationale afghane (ANA) présente à Tagab, à la tête d'environ 250 soldats américains.

Les troupes françaises étaient présentes depuis juillet 2008 à Tagab, l'un de leurs bastions en Kapisa, où elles ont compté jusqu'à environ 800 hommes.

Lourdes pertes en été 2011

Quatre-vingt-huit soldats français sont morts en Afghanistan depuis le début de leur déploiement dans le pays fin 2001, dont environ les deux tiers dans cette région proche de la frontière pakistanaise, où les insurgés afghans restent très actifs. Les Français y ont subi de lourdes pertes durant l'été 2011.

Les soldats français qui ont quitté Tagab dimanche ont rejoint la base de Nijrab, à 17 km au nord. Dernière base française en Kapisa, où environ 550 soldats français sont encore présents, Nijrab doit elle-même être rétrocédée avant la fin de l'année à l'armée afghane.

L'armée afghane a depuis juillet la responsabilité de la sécurité dans l'ensemble de la Kapisa. Nombre d'observateurs doutent cependant de la capacité des forces afghanes à sécuriser le pays et éviter un retour des talibans ou une nouvelle guerre civile après le départ des soldats de l'OTAN, programmé pour la fin 2014.