L'aviation israélienne frappe le Hamas dans la bande de Gaza

Dans la nuit de lundi à mardi, l'aviation israélienne a frappé des bâtiments des services de sécurité du Hamas dans la bande de Gaza.
06 août 2015, 10:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Des Palestiniens inspectent les dégâts causés par les raids aériens dans la nuit de lundi à mardi sur un camp d'entraînement des services de sécurité du Hamas dans la bande de Gaza.

Les forces israéliennes ont bombardé dans la nuit de lundi à mardi des bâtiments utilisés par les services de sécurité du Hamas dans la bande de Gaza, a-t-on appris auprès de responsables du mouvement islamiste palestinien. L'armée israélienne a confirmé deux raids, alors que les Palestiniens parlent de trois attaques.

Un hélicoptère a tiré six missiles sur deux camps de la branche armée du Hamas dans le nord-ouest de l'enclave, selon des témoins. Un avion israélien a lui tiré quatre roquettes sur un camp d'entraînement au sud de la ville de Gaza. Il n'y a pas eu de blessés.

L'armée a visé "un site de fabrication d'armes et un entrepôt de stockage d'armes", selon le communiqué d'Israël. "Des frappes directes ont été confirmées. Les sites ont été visés en réponse aux tirs continus de roquettes visant le sud d'Israël", ajoute le texte.

Des activistes palestiniens dans la bande de Gaza ont tiré quatre roquettes dimanche sur le sud d'Israël dont trois ont endommagé deux usines dans la ville de Sderot sans faire de victime, selon l'armée israélienne. Un groupe salafiste à Gaza a revendiqué le tir de trois roquettes.

Une trêve de facto ponctuée de flambées de violences règne entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.

La dernière confrontation, du 18 au 23 juin, avait fait 15 morts palestiniens, en majorité des combattants, et des dizaines de blessés à Gaza dans des frappes israéliennes. Ces tirs répondaient à 155 roquettes et obus tombés en Israël, blessant cinq Israéliens, dont quatre garde-frontières.