L'éclairage d'une ville éteint en raison des dettes de la mairie

Les habitants de Monreale (I) n'ont plus d'éclairage dans les rues car la mairie n'a pas payé ses factures au fournisseur d'électricité. Celles-ci se montent à près d'un million d'euros (1,2 million de francs).
05 août 2015, 15:53
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La municipalité doit plus d'un million d'euros pour son approvisionnement en énergie.

La mairie de droite doit un million d'euros à la société Gemmo pour l'illumination des rues mais également 600'000 euros (723'000 francs) à la société Giordano, qui s'occupe du transport local. L'entreprise a demandé la saisie de biens appartenant à la municipalité pour recouvrer la dette, selon des sites internet de quotidiens italiens.

La ville est célèbre pour sa cathédrale construite au XIIème siècle et attire de nombreux touristes. «La situation devient chaque jour plus dramatique», estime Massimiliano Lo Biondo, conseiller municipal de Monreale appartenant au Parti démocrate (gauche).

«Les habitants ne se sentent pas en sécurité et les commerçants payent les conséquences d'une réduction des services publics», a-t-il ajouté, selon le site du «Corriere della Sera».

De nombreuses municipalités italiennes ont de plus en plus de difficultés à boucler leur budget après des années de dépenses incontrôlées, alors que le gouvernement de Mario Monti a imposé une sévère cure d'austérité pour assainir les finances publiques du pays.