Réservé aux abonnés

L’étrange correspondance entre Trump Jr et Wikileaks

Pendant la présidentielle, Assange a cherché, par l’intermédiaire du fils aîné du candidat, à donner des informations à l’équipe républicaine.
15 nov. 2017, 00:28
/ Màj. le 15 nov. 2017 à 06:28
Julian Assange greets supporters outside the Ecuadorian embassy in London, Friday May 19, 2017. Sweden's top prosecutor says she is dropping an investigation into a rape claim against WikiLeaks founder Julian Assange after almost seven years. Assange took refuge in Ecuador's embassy in London in 2012 to escape extradition to Sweden to answer questions about sex-crime allegations from two women. (AP Photo/Frank Augstein) BRITAIN ASSANGE

Le fils aîné du président a lui-même reconnu les faits. Durant la campagne présidentielle, Donald Trump Jr a eu des contacts répétés sur Twitter, via sa messagerie privée, avec l’équipe de Wikileaks. Le groupe qui a publié les courriels d’Hillary Clinton durant la campagne cherchait à donner des informations à l’équipe de son rival républicain et augmenter l’impact des révélations sur la démocrate. Le fils du président n’a répondu qu’à trois reprises, sans jamais couper court à la discussion.

Dans la foulée des révélations du magazine «The Atlantic», Donald Junior a dévoilé, lundi sur Twitter, ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois