Réservé aux abonnés

L'insaisissable mobile du tueur d'Aurora

L'étudiant de 24 ans, brillant et solitaire, avait truffé son studio d'explosifs avant de semer la mort dans une salle de cinéma tuant 12 personnes et faisant 58 blessés.
06 août 2015, 10:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6239690.jpg

Il aura fallu 36 heures aux démineurs de la police pour neutraliser l'appartement de James Holmes et mettre fin au cauchemar. L'auteur du massacre perpétré vendredi à Aurora, dans les lointains faubourgs du sud de Denver (Colorado), lors de la première du film "Batman. The Dark Night Rises" et qui a causé la mort de douze personnes, avait piégé son studio avec toutes sortes d'explosifs artisanaux. Au total, plus d'une soixantaine de bombes incendiaires et chimiques faites de bric et de broc, dissimulées dans les recoins et suspendues au plafond, reliées à la porte d'entrée, auraient pu faire s...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois