Réservé aux abonnés

L’intifada des couteaux déroute tous les observateurs du conflit

Des assaillants aux profils atypiques perpètrent les récentes attaques.
18 oct. 2015, 23:50
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
epa04977431 Israeli police work at the scene as emergency teams remove the body of a Palestinian man who was shot by the Israeli Police after he tried to stab them at the Damascus gate in the Old city of Jerusalem, Israel, 14 October 2015. According to media reports, hundreds of troops were being deployed in Israeli cities following a series of shooting and stabbing attacks by Palestinians.  EPA/ABIR SULTAN ATTENTION EDITORS: PICTURE CONTAINS GRAPHIC CONTENT ISRAEL PALESTINIAN CONFLICTS

Mohammed Ali n’a laissé derrière lui ni adieux ni explications. Samedi 10 octobre, ce Palestinien de Jérusalem-Est a aidé sa mère à nettoyer l’appartement familial. Puis il a pris la direction de la vieille ville, où il disait avoir rendez-vous chez le coiffeur. Ses derniers instants ont été captés par une caméra de vidéosurveillance postée près de la porte de Damas.

A l’image, on découvre ce jeune homme de 19 ans vêtu d’un sweat-shirt à capuche bleu ciel, assis sur un banc de pierre et entouré par plusieurs gardes-frontière. L’un d’eux semble lui demander sa carte d’identit...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois