L'un des cinq évadés de la prison de Bois-Mermet à Lausanne a été repris en France

Un troisième homme des cinq qui s'étaient évadé de la prison de Bois-Mermet à Lausanne en mai dernier, a été interpellé en France au début du mois d'août.
07 août 2015, 11:41
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Cinq détenus de la prison de Bois-Mermet à Lausanne s'étaient évadés de la prison le 14 mai dernier. Deux d'entre-eux avaient été interpellés le lendemain. Un troisième a été repris en France au début du mois d'août.

Le mardi 14 mai dernier, cinq détenus s'évadaient de la prison du Bois-Mermet à Lausanne, en escaladant le mur d'enceinte grâce à l'aide d'autres individus cagoulés.

Ils avaient quitté les lieux à bord de plusieurs véhicules. Et malgré un important dispositif de recherche, ils n'avaient pas été interpellés.  

Le lendemain cependant, deux des cinq évadés avaient été repris par la police à Cheseaux-sur-Lausanne, ainsi que deux autres individus impliqués dans la logistique de l'évasion. 

Au début du mois d'août 2013, un troisième fuyard a été interpellé en France par les policiers français, sous l'autorité d'un procureur de ce pays, grâce à l'étroite collaboration des autorités judiciaires.

D'importantes investigations ont permis aux enquêteurs de la Police de sûreté vaudoise de localiser cet individu, un français de 47 ans, qui était détenu dans le canton de Vaud en exécution anticipée de peine pour brigandage qualifié, infraction à la loi fédérale sur les Stupéfiants.

La question de la possibilité d'obtenir son extradition sera examinée en fonction de tous les éléments à prendre en considération dans ce genre d'affaire.  

Sous la conduite du procureur en charge du dossier, les investigations se poursuivent dans le canton de Vaud et en France. Elles sont menées par les inspecteurs de l'Unité judiciaire de la Police de sûreté, en collaboration avec les autorités françaises.