Réservé aux abonnés

La carotte et le bâton pour la Suisse

18 déc. 2018, 00:01
/ Màj. le 18 déc. 2018 à 00:01

Sur proposition de la Commission européenne, les Vingt-Huit donneront, demain, leur feu vert à une prolongation de six mois de «l’équivalence des Bourses suisses», jusqu’au 30 juin 2019. C’est une victoire en trompe-l’œil, pour Berne, car d’ici à ce que le Conseil fédéral se prononce clairement sur le projet d’accord que les chefs négociateurs de Berne et de Bruxelles ont trouvé dans le domaine institutionnel, plus rien ne bougera sur le front du bilatéralisme. C’est que l’Union se sent, une fois de plus, trahie.

«C’est un signe de confiance de notre part», dont l’UE va témoigner demain, a comm...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois