La justice américaine ordonne 6 milliards de dollars de dommages pour les attentats du WTC

L'Iran, le mouvement al Qaïda, le Hezbollah, Oussama Ben Laden et d'autres devraient verser 6 milliards de dollars aux familles des victimes des attentats du 11 Septembre a décidé symboliquement la justice américaine.
06 août 2015, 14:45
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le deux tours de lumières en hommage aux victimes des attentats de New York.

Un juge fédéral américain a formellement ordonné mercredi, dans une décision très largement symbolique, que soient versés par l'Iran, le Hezbollah et d'autres entités, 6 milliards de dollars aux victimes du 11-Septembre. L'Iran a toujours nié toute responsabilité dans les attentats qui ont fait près de 3000 morts.

Mais dans un jugement par défaut prononcé le 22 décembre dernier à New York, il avait été reconnu coupable d'avoir aidé Al-Qaïda, qui a revendiqué ces attaques. Le juge George Daniels, du tribunal de Manhattan, a validé mercredi ce jugement par défaut et ses recommandations, dans la procédure Havlish contre Ben Laden, du nom de Fiona Havlish, une femme ayant perdu son mari dans les attentats de New York.
 
Y sont notamment nommés l'Iran, son Guide suprême l'Ayatollah Ali Khamenei, le mouvement chiite libanais Hezbollah, Oussama ben Laden, les talibans et le mouvement Al-Qaïda.
 
La décision de mercredi, qui ne sera très probablement jamais suivie d'effet, établit les dommages et intérêts à 6,048 milliards de dollars, à répartir entre les familles de 47 victimes, associées à la plainte Havlish, selon des montants prenant en compte leur degré de parenté avec les personnes décédées. Ils se décomposent en dommages économiques, punitifs et intérêts.
 
Nombreuses procédures
 
Cette décision intervient alors que les Etats-Unis et l'Iran ont des relations particulièrement tendues, en raison notamment du programme nucléaire iranien. Le Hezbollah est considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis. Oussama ben Laden a lui été tué en mai 2011 par des forces spéciales américaines au Pakistan.
 
Les attentats du 11-Septembre perpétrés par 14 pirates de l'air avaient fait près de 3000 morts à New York et Washington. Deux avions de ligne avaient été précipités dans les tours jumelles du World Trade Center à New York, un troisième s'était encastré dans le Pentagone à Washington, et un quatrième s'était écrasé dans un champ en Pennsylvanie, après que ses passagers eurent essayé de résister.
 
De nombreuses procédures judiciaires ont ensuite été intentées notamment à New York, dont celle de Fiona Havlish.