La Réunion: des restes humains retrouvés dans l’estomac d’un requin

Au large de La Réunion, des scientifiques ont fait une découverte pour le moins surprenante en auscultant un requin pêché jeudi soir. Les chercheurs ont en effet retrouvé des restes humains dans son estomac.
27 déc. 2019, 18:45
/ Màj. le 27 déc. 2019 à 18:46
A Sand Tiger Shark swims in its aquarium at the Zoo-Aquarium in Berlin, Germany, Tuesday, Nov. 9, 2010. (AP Photo/Michael Sohn)

Des restes humains, appartenant probablement à un kayakiste de 70 ans, ont été retrouvés dans l’estomac d’un requin-tigre. L’animal a été pêché au large de Saint-leu (ouest de l’île française de La Réunion, dans l’Océan indien), ont indiqué vendredi les autorités.

Le squale mâle de 3,5 m, pêché jeudi soir, a été autopsié vendredi matin par les scientifiques du Centre de sécurité requin (CSR). Selon une source proche du dossier, deux bras ont été trouvés ainsi qu’une gourmette.

Celle-ci a été identifiée par la famille d’un kayakiste ayant disparu le 12 décembre dans le lagon de la Saline (ouest). A ce stade, il n’est pas encore possible de déterminer si le décès de la victime est due à une noyade ou à une attaque du squale.

 

 

Une découverte similaire avait été faite le 6 novembre lorsqu’une main et un avant-bras avaient été retrouvés dans l’estomac d’un requin tigre pêché au large de Saint-Gilles (ouest).

L’enquête a ensuite établi qu’il s’agissait des restes d’un touriste écossais disparu deux jours plus tôt alors qu’il se baignait dans le lagon de l’Hermitage (ouest). Depuis le début de l’année deux personnes, un pêcheur et un surfeur, ont été attaquées et tuées par un squale à La Réunion.