La Suède demande à l'Union européenne d'interdire les véhicules à essence ou diesel d'ici 2030

La Suède est favorable à la proposition allemande d'interdire la vente des véhicules à essence ou diesel. Mais pour les Scandinaves, cette mesure doit s'appliquer à l'ensemble de l'Union européenne pour être efficace.
22 oct. 2016, 16:23
/ Màj. le 22 oct. 2016 à 16:25
Pour les Suédois, il faut interdire les véhicules à essence ou diesel à l'échelle de l'Union européenne.

L'UE doit envisager d'interdire la vente de véhicules à essence ou diesel à partir de 2030, a plaidé samedi la ministre suédoise de l'environnement. Isabella Lövin a salué la résolution non contraignante adoptée en septembre par la chambre haute du Parlement allemand.

"C'est une proposition vraiment intéressante (...) Si on doit la concrétiser, seul est réaliste de mettre en place une telle interdiction au niveau de l'UE", a déclaré la ministre écologiste au quotidien Aftonbladet.

"En tant que ministre de l'Environnement, je ne vois pas d'autre perspective que de reléguer aux oubliettes de l'Histoire les véhicules à carburant fossile", a-t-elle ajouté. Le gouvernement suédois, associant sociaux-démocrates et Verts, s'est fixé pour objectif une énergie 100% renouvelable dans le pays en 2040.