Réservé aux abonnés

La violence revient place Tahrir

En plein processus électoral, les manifestants affrontent encore les militaires.
03 août 2015, 22:16
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5585998

Marion Guénard

Une pluie de pierres et de cocktails molotov s'abat sur les manifestants. Perchés sur le toit d'un des bâtiments de l'assemblée de la Shoura, l'équivalent du Sénat, des dizaines d'hommes en civil, aidés par des soldats et des policiers antiémeute, visent la foule en contrebas, qui réplique.

Dans le centre du Caire, les abords de la place Tahrir sont de nouveau le théâtre d'affrontements sanglants, qui ont fait 10 morts et plus de 500 blessés. Tout a commencé dans la nuit de vendredi après le passage à tabac par des militaires d'Ibrahim Abboudi.

Le jeune homme comptait parmi l...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois