Le chef de l'extrême droite suédoise perd son latin

Le président du parti d'extrême droite suédois a benoîtement avoué lundi qu'il ignorait comment se prononçait "Satis polito", alors qu'il s'agit du titre de son propre livre.
07 août 2015, 11:42
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Jimmie Aakesson est le chef de son parti depuis le 7 mai 2005. Il est présenté comme un "leader décomplexé".

Alors qu'une présentatrice de la télévision publique suédoise lui demandait comment prononcer le titre de son livre, le leader du parti d'extrême droite Jimmie Aakesson a répondu: "Je ne le dis pas, j'ai entendu d'autres le dire. En vérité je n'ai pas ce niveau-là en latin".

Le livre s'intitule "Satis polito", ce qui signifie "assez poli" selon l'auteur. Aakesson n'a pas expliqué pourquoi il l'avait décliné au datif ou à l'ablatif, plutôt que d'écrire simplement "Satis politus".

"Désormais son ignorance ouvre le débat pour savoir dans quelle mesure le livre a été écrit par lui-même, puisque le titre en tout cas ne semble pas l'avoir été", a écrit un éditorialiste du journal régional "Boraas Tidning", David Lindén.

Le titre serait une référence à la manière dont Jimmie Aakesson, 34 ans, a dû apprendre à policer son expression et ses manières en devenant un personnage public.