Le chômage dépasse les 25% en Espagne

L'Espagne continue de voir son taux de chômage grimper. La barre symbolique et historique des 25% a été franchie au troisième trimestre.
06 août 2015, 14:56
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
De nombreuses manifestations sont organisées en Espagne pour lutter contre les mesures d'austérité imposées.

Le chômage en Espagne a encore grimpé au troisième trimestre, à 25,02% de la population active, alors que le pays reste plongé dans la récession et soumis à une cure d'austérité historique.

A la fin du mois de septembre, l'Espagne comptait 5'778'100 chômeurs, 85'000 de plus que le trimestre précédent, soit une progression qui s'est accélérée une fois passés les effets saisonniers de l'été, selon les chiffres publiés vendredi par l'Institut national de la statistique (Ine).

Le taux de chômage à la fin du deuxième trimestre s'élevait à 24,63% des actifs. Le nombre de foyers dont tous les membres sont au chômage continue à progresser, à 1'737'900, soit un dixième du total des foyers espagnols.

Ces mauvaises nouvelles sur le front de l'emploi s'ajoutent à la poursuite probable de la récession, dans laquelle l'Espagne est retombée à la fin 2011: la Banque d'Espagne prévoit pour le troisième trimestre un recul du produit intérieur brut (PIB) de 0,4% alors que le gouvernement attend un repli de 1,5% sur l'année.

Afin de réduire son lourd déficit public, l'Espagne a lancé un vaste programme de rigueur visant à récupérer 150 milliards d'euros (quelque 180 milliards de francs) entre 2012 et 2014, dont 39 milliards en 2013, rendant très compliqué le retour à la croissance et à l'emploi.

Selon les prévisions du gouvernement, l'Espagne devrait compter 24,6% de demandeurs d'emploi à la fin de 2012.