Le Circus Maximus de Rome va enfin réouvrir au public après des années de rénovation

Les curieux et touristes pourront enfin visiter ce monument de Rome: le Circus Maximum rouvre jeudi ses portes au public. La rénovation a duré des années, mais le lieu où avait lieu les courses de chars, vieux de 2800 ans, est enfin prêt.
16 nov. 2016, 20:12
/ Màj. le 16 nov. 2016 à 20:22
Il aura fallu sept ans de rénovations pour pouvoir réouvrir le site du Circus Maximus.

La rénovation du Circus Maximus, où avaient lieu les courses de chars dans la Rome antique, est achevée. Le site archéologique va rouvrir au public jeudi, après être resté partiellement fermé pendant des années.

Les visiteurs vont pouvoir de nouveau déambuler sous les passages voûtés où les sénateurs et la plèbe se croisaient jadis. Les archéologues ont exhumé les vestiges d'anciennes échoppes et une voie pavée a été dégagée.

"On peut imaginer l'activité autour de ce demi-cercle que nous avons restauré et rendu accessible au public (...)", déclare Claudio Parisi Presicce, chargé du patrimoine culturel de la capitale italienne.

 

"Il est important d'avoir rendu à notre ville un endroit aussi beau", s'est félicitée la maire Virginia Raggi. Interrogée sur la façon dont elle compte protéger les différents sites du patrimoine culturel et artistique de la capitale italienne, elle affirme que la solution n'est pas de mettre ce patrimoine derrière des barrières. En revanche, il est possible de mettre en place une "meilleure surveillance et de développer la conscience civique collective".

 

Théâtre d'importants événements

Vaste circuit de 600 mètres de long au pied du Palatin, le site remonte à 2800 ans. Dans l'Antiquité romaine, il proposait des courses à plusieurs centaines de milliers de spectateurs massés tout autour.

Le "grand cirque" a également été le théâtre d'importants événements dans l'histoire de la "ville éternelle". C'est notamment là que l'incendie a débuté sous le règne de Néron, avant se ravager une bonne partie de la ville. Selon la légende, c'est aussi à cet endroit que Romulus, fondateur de Rome, avait conduit les Sabines, enlevées à leur communauté, pour les marier à des Romains.