Réservé aux abonnés

Le coup de folie d'un GI en Afghanistan

Un soldat américain quitte sa base et tue plus de quinze civils afghans dans leurs maisons. Cette fusillade risque d'accentuer le ressentiment de la population contre les Américains.
05 août 2015, 15:53
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5832287

Un carnage. Perpétré, sans doute, sur un coup de folie... Hier, à 3 heures du matin, un soldat américain a quitté sa base située dans le district de Panjwayi, dans la province de Kandahar, et a tiré sans discrimination, tuant seize personnes. Des villageois, assassinés pour la plupart dans leur sommeil. Au moins neuf autres ont été blessés. Sur place, un journaliste de l'AFP confirme: "Je suis entré dans trois maisons et j'ai compté seize morts, dont des enfants, des femmes et des hommes âgés (...) Ils ont été tués et brûlés. J'ai vu au moins deux enfants, âgés de 2 ou 3 ans."

Les villageois ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois