Réservé aux abonnés

Le "Guardian " contraint à la destruction de données

07 août 2015, 11:42
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Il y a deux mois, en pleine publication des documents explosifs en une du "Guardian2, Alan Rusbridger, rédacteur en chef du journal, est contacté "par un très haut responsable du gouvernement affirmant qu'il représentait l'opinion du premier ministre". Ce premier contact est suivi de deux rencontres, au cours desquelles Alan Rusbridger est prié de remettre tout le matériel fourni par Edward Snowden aux autorités ou de le détruire. Un mois plus tard, le gouvernement menace d'entamer des poursuites judiciaires contre le "Guardian" pour mettre fin à l'avalanche de révélations. Le rédacteur en c...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an