Réservé aux abonnés

Le jeune Kim à l'épreuve des puissances asiatiques

Les pays voisins veulent donner une chance au nouveau leader.
03 août 2015, 22:27
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5593142

Après la stupéfaction, l'heure des interrogations a sonné pour les voisins de la Corée du Nord, confrontés à l'arrivée d'un nouveau dirigeant énigmatique. Au lendemain de l'annonce de la disparition de Kim Jong-Il, la Corée du Sud et le Japon cherchent leurs marques face au nouveau pouvoir qui se met en place à Pyongyang.

A Séoul, capitale du Sud distante seulement de 40 km de la ligne de front qui déchire la péninsule le long du 38e parallèle, la vie a repris son cours habituel, après la stupeur qui avait saisi les habitants à l'annonce de la mort du tyran voisin. Sur le coup, la population ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an