Le logement piégé du tireur est entièrement déminé

La police a annoncé samedi soir avoir entièrement déminé l'appartement piégé à Aurora par l'auteur présumé de la fusillade de vendredi soir dans un cinéma.
06 août 2015, 10:27
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les policiers préparent un "water shot". En explosant celui-ci met hors fonction les dispositifs prévus par l'auteur présumé de la tuerie.

L'appartement piégé à Aurora par l'auteur présumé de la fusillade de vendredi soir dans un cinéma a été déminé annonce la police. "Tous les éléments dangereux ont été retirés" du logement, ont précisé les forces de l'ordre dans un message sur Twitter.

Le suspect, 24 ans, a déclaré à la police lors de son arrestation qu'il avait miné son appartement. Des artificiers ont mis à l'oeuvre un robot de déminage. Le chef de la police locale avait auparavant indiqué que l'appartement, rempli de substances incendiaires et explosives "était fait pour tuer la première personne qui serait entrée".
 
Les artificiers ont pris soin de conserver ces différentes pièces à conviction dans la perspective du procès du suspect, qui sera déféré à la justice lundi à 8h30 (16h30 suisses). Le mystère reste entier sur les mobiles du jeune homme, un étudiant en neurologie de l'Université du Colorado, présenté comme un solitaire.
 
Le chef de la police de New York, Raymond Kelly, qui n'a pas cité ses sources, a déclaré que le suspect était "manifestement dérangé" et avait les cheveux teints en rouge lors de son arrestation. "Il a dit qu'il était le Joker, l'ennemi de Batman", a-t-il déclaré à la presse.
 
Quatre aux soins intensifs
 
Le drame a fait 12 morts et 58 blessés dans une salle de cinéma d'Aurora, dans la banlieue de Denver. La fusillade s'est produite dans une salle bondée du multiplex "Century 16", lors d'une première à minuit de "The Dark Knight rises", dernier volet de la trilogie Batman dont la sortie était attendue par des millions de fans.
 
Les services de médecine légale ont officiellement notifié dans la soirée les noms des victimes aux familles. La plus jeune est une fillette de six ans dont la maman a été blessée par balles et se trouvait dans un état critique à l'hôpital. Elle n'a pas été informée du décès de sa fille, selon le quotidien local Denver Post.
 
D'après Bob Snyder, chirurgien du centre médical d'Aurora, sept patients sont encore à l'hôpital, dont quatre en soins intensifs. De nombreux blessés vont souffrir de séquelles à long terme, a-t-il estimé.