Le médecin cubain atteint d'Ebola quitterait bientôt les HUG

Le médecin cubain atteint d'Ebola actuellement soigné en Suisse se trouve dans un état satisfaisant et quittera "bientôt" l'hôpital, ont affirmé vendredi les autorités cubaines. Le médecin cantonal genevois Jacques-André Romand a confirmé à l'ats que le patient "allait mieux".
07 août 2015, 14:31
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'hôpital universitaire de Genève accueil depuis plusieurs semaines un médecin cubain atteint d'Ebola

"Les tests réalisés confirment la disparition du virus de ses fluides corporels. Il sera donc bientôt autorisé à quitter" les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) où il est interné depuis le 21 novembre, a annoncé un communiqué du ministère cubain de la Santé. Le médecin cantonal genevois s'est borné à dire qu'un communiqué serait publié samedi matin.

Quand le Dr. Felix Baez sortira, "il reviendra à Cuba", ajoute la note publiée par le blog d'actualités Cubadebate.

Le praticien est l'un des 165 soignants cubains déployés en Sierra Leone pour tenter d'enrayer la progression du virus, qui a provoqué 6113 décès en moins d'un an, essentiellement au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée, selon un bilan publié jeudi par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Jusqu'à 12 litres par jour

Au début du traitement, il souffrait de graves diarrhées et il a fallu l'hydrater à fortes doses en lui administrant jusqu'à 12 litres de liquide par jour, selon un de ses médecins traitants interrogé par la RTS. Mais quelques jours plus tard, son état semblait s'être nettement amélioré.

Le patient a reçu en Suisse un double traitement expérimental à base de "ZMab", un traitement de première génération similaire au "ZMapp" et qui a été fourni par les Hôpitaux de Paris, accompagné de "Favipiravir", un traitement japonais normalement utilisé contre la grippe.