Le pape dénonce une société destructrice dans son homélie pour la Toussaint

Le pape François a dénoncé la culture de la "destruction" de l'homme moderne lors de son homélie pour la Toussaint.
07 août 2015, 14:24
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le pape François a dénoncé la culture de la "destruction" lors de la messe qu'il a célébrée à Verano.

Le pape célébrait la messe à Verano, le plus grand cimetière de Rome, comme il l'avait fait l'année dernière, prononçant une homélie complètement improvisée. Il a invoqué l'aide de Dieu "pour arrêter cette folle course à la destruction". "Nous sommes capables de dévaster la Terre (...). Et c'est ce que nous faisons (...) dévaster la vie, dévaster la culture, dévaster les valeurs, ruiner l'espoir", a-t-il déclaré 

"L'homme (...) se prend pour Dieu, se croit roi. Mais c'est l'industrie de la destruction. C'est même un système de vie qui fait que, lorsque les choses ne peuvent pas être maîtrisées, on les écarte : on écarte les enfants, les personnes âgées, les jeunes sans travail (...), les peuples", a-t-il poursuivi.

Évoquant l'hiver qui arrive, le souverain pontife a dénoncé les épreuves qui attendent les diverses populations dans les zones de conflit.

"Le froid s'installe maintenant : ces pauvres qui doivent fuir leurs maisons, leurs villages, pour se réfugier dans le désert, pour sauver leur vie, et vivent dans des tentes, ont froid et faim et n'ont pas de médicaments", a-t-il déploré.

"Il semble que ces personnes, ces enfants malades et affamés, ne comptent pas, qu'ils appartiennent à une autre race, qu'ils ne sont pas des humains", a poursuivi le pape François, demandant en ce jour de la Toussaint à tous les fidèles "de penser à ces saints méconnus".