Le premier ministre chinois Wen Jiabao défend une réforme urgente de l'Etat

Il est «urgent» de réaliser des réformes politiques au sommet de l'Etat et dans la direction du parti communiste chinois (PCC) afin de poursuivre le développement économique de la Chine, a affirmé mercredi le Premier ministre Wen Jiabao.
05 août 2015, 15:54
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
wen_jiabao_key

«Il nous faut aller de l'avant à la fois dans nos réformes structurelles économiques et politiques, en particulier la réforme de notre système de gouvernance de notre Parti et de notre pays», a  dit le chef du gouvernement chinois. C'est une «tâche urgente», a-t- il insisté.

Une «tragédie historique comme la Révolution culturelle pourrait se reproduire» en Chine si des réformes politiques et économiques ne  sont pas mises en oeuvre, a par ailleurs déclaré Wen Jiabao.

«L'influence des erreurs et du féodalisme de la Révolution  culturelle n'a pas été complètement éradiquée», a-t-il estimé.

«Si la réforme politique n'aboutit pas, la réforme économique ne pourra pas être menée à bien» et «les nouveaux problèmes apparus dans la société ne pourront pas être fondamentalement résolus», a  averti le chef du gouvernement lors de sa conférence de presse  annuelle.

Ces dernières années, Wen Jiabao a appelé à plusieurs reprises à  des réformes politiques en Chine, sans préciser sa pensée sur la nature des évolutions qu'il souhaitait.

M. Wen, qui achève son mandat en 2013, avait notamment fait de  telles déclarations en août 2010 dans la ville méridionale de Shenzhen. Ces propos avaient suscité des spéculations sur des  dissensions au sein du régime communiste, apparemment ébranlé par une montée en force de responsables prêts à concéder davantage de  libertés au peuple chinois.

Une interview de M. Wen à la télévision américaine CNN sur le même thème des libertés politiques avait ensuite été censurée dans son propre pays.