Le président Hu Jintao appelle à plus de réformes démocratiques

Lors de son discours d'ouverture du 18e congrès du Parti communiste chinois, le président sortant a appelé à davantage de démocratie, dénonçant ainsi la corruption dans le pays.
06 août 2015, 15:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le président Hu Jintao s'est exprimé à l'ouverture du congrès du Parti communiste chinois qui va désigner son successeur.

Le président chinois sortant, Hu Jintao, a prévenu jeudi que la corruption endémique du pays pourrait s'avérer "fatale" au régime. Il a appelé à plus de démocratie en Chine, lors de son discours à l'ouverture du 18e congrès du Parti communiste chinois (PCC).

La corruption qui ravage la société chinoise pourrait provoquer "l'effondrement du parti et de l'Etat". "si nous échouons à traiter cette question correctement, elle pourra s'avérer fatale", a lancé Hu Jintao, alors que le pays a été secoué cette année par plusieurs scandales politico-financiers impliquant les familles des plus hauts dirigeants, dont un membre du Bureau politique, Bo Xilai, exclu du parti et en attente de jugement.
 
Devant les quelque 2000 délégués du PCC réunis à Pékin au Palais du peuple, Hu Jintao a souligné l'importance de réformes politiques, un domaine dans lequel son bilan est jugé des plus minces.
 
Démocratie populaire
 
"La réforme de la structure politique est une part importante des réformes globales de la Chine. Nous devons continuer nos efforts, activement et prudemment, pour poursuivre la réforme de la structure politique et étendre la démocratie populaire", a déclaré Hu Jintao.
 
"Nous devons attacher plus d'importance à l'amélioration du système démocratique afin d'assurer que le peuple puisse avoir des élections et des décisions démocratiques", a encore déclaré Hu Jintao.
 
Le Parti communiste doit garantir qu'aucun dirigeant n'abuse de son pouvoir et il va s'"assurer que les dirigeants respectent la loi en pensée et en actions", a encore indiqué le président chinois dans son discours de 90 minutes. Le retentissant scandale de l'affaire Bo Xilai, exclu des rangs du Parti pour corruption et abus de pouvoir, a secoué cette année le PCC en pleine préparation du congrès.
 
"Nous devons garantir que tout le monde est égal devant la loi", a ajouté le numéro un chinois, ajoutant que "nulle organisation ou individu n'a le privilège de fouler aux pieds la constitution".
 
Consommation
 
En matière économique, la Chine doit mettre en oeuvre "un nouveau de modèle de croissance", a déclaré Hu Jintao, alors que la deuxième économie mondiale est touchée par un net ralentissement. "En réponse aux changements économiques au plan national et international, il faut accélérer la création d'un nouveau modèle de croissance basé sur une qualité et une performance améliorées", a déclaré le numéro un chinois.
 
L'économie chinoise reste trop dépendante de l'investissement et des exportations, au détriment de la consommation des ménages.
 
Puissance martime
 
Hu Jintao a également appelé à faire de la Chine une "puissance maritime", à l'heure où elle dispute au Japon la souveraineté d'un archipel en mer de Chine orientale et que Pékin entend défier la puissance américaine dans le Pacifique.
 
Pékin, qui a lancé son premier porte-avions en septembre, se doit de "défendre résolument ses droits et ses intérêts maritimes", a souligné le président chinois, qui doit céder la place à son successeur désigné, M. Xi Jinping, à l'issue du congrès mercredi.