Le référendum hongrois sur l'immigration invalidé à cause de la faible participation

Si le référendum sur l'immigration a été largement rejeté par les Hongrois, le taux de participation trop faible, rend le référendum invalide. Seul 45% de la population aurait voté.
02 oct. 2016, 19:42
/ Màj. le 02 oct. 2016 à 20:51
La population hongroise ne s'est pas déplacée en masse pour voter ce dimanche.

Les dirigeants du Fidesz, le parti du premier ministre hongrois Viktor Orban, ont annoncé dimanche soir la victoire du "non" aux quotas de migrants tel que l'Union européenne entend les répartir. Les Hongrois, ont-ils dit, ont voté à 95% pour le rejet de cette politique.

Pour que cette consultation soit valide, il aurait fallu que 50% des personnes inscrites sur les listes électorales aient déposé dans les urnes un bulletin de vote non nul. Selon les premières estimations, le taux de participation à ce référendum serait d'environ 45%.

"Sur la base de ces chiffres, nous pouvons légitimement dire que cette journée a apporté une victoire éclatante pour tous ceux qui rejettent la relocalisation forcée (des migrants) et pour ceux qui pensent que les fondations d'une Union européenne forte ne peuvent être que des pays forts", a déclaré dans la soirée le député et vice-président du Fidesz, Gergely Gulyas, en conférence de presse.

Le Premier ministre Viktor Orban devrait s'exprimer dans la soirée après la publication des premiers résultats.

Le parti d'opposition ultranationaliste Jobbik a pour sa part d'ores et déjà qualifié ce référendum de "fiasco" et a appelé à la démission du Premier ministre s'il se confirme que le scrutin est bien invalide faute d'un nombre suffisant de votants.