Législatives: Monti à la tête d'une coalition centriste

Mario Monti a annoncé qu'il mènerait une coalition de partis centristes soutenant son programme de réformes, lors des élections législatives anticipées des 24 et 25 février en Italie.
28 déc. 2012, 20:25
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Mario Monti, président démissionnaire italien, se dit prêt à mener une coalition des partis centristes pour les prochaines législatives.

"Le clivage traditionnel droite-gauche a une valeur historique et symbolique", a dit le chef du gouvernement démissionnaire à l'issue d'une rencontre avec des responsables centristes. Mais, a-t-il ajouté, "il ne reflète pas la véritable alliance dont l'Italie a besoin et qui tourne autour de l'Europe et des réformes".

Mario Monti, qui en tant que sénateur à vie ne pourra pas briguer un siège à la Chambre des députés, a précisé qu'il était prêt à accepter "d'être nommé chef de cette coalition". Il s'était déjà dit disponible pour fédérer les forces réformatrices de l'Italie.

M. Monti a ainsi clarifié ses intentions quant à son avenir politique après avoir laissé entendre le week-end dernier qu'il pourrait demander un nouveau mandat à la tête de l'exécutif transalpin à condition d'obtenir l'appui d'une force politique crédible à son programme de réformes.