Les ambassades américaines et suisse prises pour cibles

Des heurts opposaient jeudi matin devant l'ambassade des États-Unis au Caire des manifestants égyptiens à la police. A Sanaa, au Yémen, l'ambassade américaine a été prise d'assaut. A Téhéran, des manifestations sont prévues devant l'ambassade suisse qui représente les intérêts américains en Iran
06 août 2015, 14:21
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les manifestations ont dégénéré cette nuit devant l'ambassade américaine du Caire.

Treize personnes ont été blessées dans des violences sporadiques qui ont commencé dans la nuit devant l'ambassade des Etats-Unis au Caire. Les manifestants protestaient contre un film sur l'islam. La télévision publique diffusait en direct des images des heurts. Des véhicules blindés étaient déployés dans le secteur.

Les violences ont été provoquées par les manifestants qui ont "lancé des pierres et des bouteilles explosives sur les forces de l'ordre chargées d'assurer la sécurité de l'ambassade", selon le ministère de l'Intérieur.

Au Yémen, plusieurs milliers de manifestants ont pris d'assaut jeudi matin l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa. Les manifestants sont entrés dans l'enceinte de l'ambassade. Ils ont mis le feu à des véhicules diplomatiques qui y étaient stationnés.

La police a tiré en l'air et a fait usage de canons à eau pour tenter de disperser les manifestants. "O prophète, O Mohammad", scandaient les manifestants.

A Téhéran, ce sont des manifestations qui sont prévues devant l'ambassade suisse qui représente les intérêts américains dans ce pays..

En Libye, l'attaque mardi soir du consulat des Etats-Unis à Benghazi a coûté la vie à quatre Américains, dont l'ambassadeur. En Egypte, des heurts opposaient jeudi matin devant l'ambassade des Etats-Unis au Caire des manifestants égyptiens à la police.

Appel à la retenue

Le gouvernement égyptien avait appelé la veille la population à faire preuve de "retenue" dans l'expression de sa "colère" face au film sur l'islam qui provoque de vives réactions dans le pays et fait craindre de nouvelles tensions entre musulmans et chrétiens coptes.

La confusion règne sur l'identité de l'auteur du film, "L'innocence des musulmans". Selon la presse égyptienne et des prédicateurs musulmans radicaux, des Coptes vivant aux Etats-Unis seraient impliqués dans sa réalisation.

Ce film au petit budget, avec des costumes d'amateurs, un scénario confus et des décors artificiels, se veut une description de la vie du prophète Mahomet. Il évoque notamment les thèmes de l'homosexualité et de la pédophilie.

Destroyers américains

La marine américaine a ordonné mercredi à deux navires de faire route vers les côtes libyennes, "par mesure préventive", selon un haut-gradé américain. Cette mesure est intervenue après le décès la veille de l'ambassadeur des Etats-Unis dans l'attaque planifiée, selon Washington, du consulat américain à Benghazi (est de la Libye).

Un responsable américain avait auparavant qu'un assaut planifié à l'origine du décès de l'ambassadeur américain "est l'hypothèse de travail en ce moment". Les extrémistes se sont servis de manifestants qui protestaient contre le film anti-islam comme d'un prétexte pour s'en prendre au consulat américain avec des armes de petit calibre mais aussi des lance-roquettes.