Réservé aux abonnés

Les djihadistes infestent le Sinaï

Depuis la mise à l'écart du président Morsi, les attaques, imputées aux islamistes, se succèdent dans cette péninsule. L'armée redouble de vigilance et renforce ses contrôles.
07 août 2015, 11:34
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7223950.jpg

DELPHINE MINOUI

Alors que la capitale égyptienne vit une fragile transition politique depuis l'éviction de Mohammed Morsi, le nord du Sinaï est en proie à une recrudescence de violence, imputée à des partisans de l'ex-président islamiste. Hier, l'attaque à la roquette d'un autobus transportant des ouvriers, à al-Arich, a coûté la vie à 3 personnes et blessé 17 autres.

Selon le colonel Ahmed Ali, un porte-parole militaire, un "groupe terroriste" avait pris pour cible un véhicule de police, mais frappé par erreur celui des employés d'une cimenterie. L'incident, qui est survenu quelques heure...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois