Les frappes russes en Syrie auraient tué 370 personnes, selon une ONG

Les attaques de l'aviation russe en Syrie auraient coûté la vie à 370 personnes depuis le 30 septembre, selon une ONG syrienne.
20 oct. 2015, 13:27
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 13:30
Selon l'ONG, 127 civils auraient péri dans les attaques russes.

Les frappes de l'aviation russe en Syrie ont tué 370 personnes depuis le début le 30 septembre de l'intervention de Moscou dans le conflit. Parmi les victimes figurent 243 rebelles et 127 civils, a affirmé mardi une ONG syrienne.

En trois semaines, "370 personnes ont été tuées dans des centaines de frappes russes, dont 243 combattants parmi lesquels 52 du groupe jihadiste Etat islamique (EI) et 127 civils", a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Parmi les civils, l'OSDH a dénombré 36 enfants et 34 femmes.

Moscou, intervenue dans le conflit pour venir en aide au régime de Bachar al-Assad; affirme viser l'EI et d'autres groupes "terroristes", c'est-à-dire opposés au pouvoir.

Mais les Occidentaux et les militants accusent la Russie de se concentrer sur les rebelles qualifiés de "modérés" pour appuyer le régime en difficulté.

L'aviation russe a frappé plusieurs provinces du pays, dont celle de Raqa, le bastion de l'EI. Elle a surtout visé les provinces où les forces du régime mènent des offensives contre plusieurs groupes rebelles, et où l'EI n'est pas présent.