Réservé aux abonnés

Les manifestations se sont poursuivies ce week-end

Les inquiétudes après la tuerie de Dallas n’ont pas mis fin aux rassemblements contre les violences policières aux Etats-Unis.
11 juil. 2016, 00:05
/ Màj. le 11 juil. 2016 à 00:01
Myles Raiford with Black Lives Matter raises his fist as protesters rally in front of the California Capitol, Friday, July 8, 2016 in Sacramento, Calif. (Jose Luis Villegas/The Sacramento Bee via AP) Police Shootings Protest

MAURIN PICARD

«R.B.»: le mystère reste entier autour des deux lettres tracées du doigt par Micah Xavier Johnson, le tueur de Dallas, avec son propre sang sur les murs du parking, avant qu’un robot piégé de la police ne finisse par l’abattre. L’enquête n’a pas encore réussi non plus à établir si le jeune homme de 25 ans a bénéficié de complicités, tandis que le centre-ville de Dallas restera fermé à la circulation jusqu’à mercredi, en attendant la venue imminente du président Barack Obama, «en début de semaine».

Les manifestations siglées «Black Lives Matter» (les vies noires comptent) se sont po...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois