Réservé aux abonnés

Les petits patrons italiens grognent

Les promesses de Matteo Salvini sont rognées par Bruxelles et indisposent le milieu des entreprises.
18 déc. 2018, 00:01
/ Màj. le 18 déc. 2018 à 00:01
DATA_ART_12571762

Depuis deux mois, le torchon brûle entre les petits patrons italiens et Matteo Salvini. Ils lui reprochent d’abord le bras de fer engagé avec Bruxelles sur les questions budgétaires, qui a failli déboucher sur l’ouverture d’une procédure d’infraction (lire ci-après).

En juin dernier, les petits patrons du Nord, le moteur économique du pays et bastion historique de la Ligue, avaient été séduits par Matteo Salvini, patron du parti fondé en 1989. Les promesses de cet homme haut en couleur, reposant sur un savant cocktail à base de diminutions d’impôts, de défense du territoire ou du made in Italy ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois