Réservé aux abonnés

«Les Qataris sont pris au piège»

07 juin 2017, 00:40
/ Màj. le 07 juin 2017 à 01:05
A parked Qatari plane in Hamad International Airport (HIA) in Doha, Qatar, Tuesday, June 6, 2017. Qatar's foreign minister says Kuwait is trying to mediate a diplomatic crisis in which Arab countries have cut diplomatic ties and moved to isolate his energy-rich, travel-hub nation from the outside world. (AP Photo/Hadi Mizban) Qatar

CRISE DU GOLFE
Tandis que la communauté internationale appelle à la prudence, l’Arabie saoudite continue de durcir le ton face au Qatar.

 

Le divorce est consommé: l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, l’Egypte et le Bahreïn ont tous rappelé, lundi, leurs ambassadeurs et invité ceux du Qatar à quitter leur sol sous 48 heures. A la rupture des relations diplomatiques s’est ajoutée, dans la journée, la fermeture de la frontière entre l’Arabie saoudite et le Qatar – seul acc&e...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois