Réservé aux abonnés

Les remous de l'"affaire Benghazi"

Le ton monte avant le débat télévisé de mercredi entre les candidats à la présidentielle américaine. L'attaque du consulat sous les projecteurs.
06 août 2015, 14:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6427615.jpg

A quarante jours de la présidentielle, "l'affaire de Benghazi" fait beaucoup de bruit sur la scène politique américaine, le camp du candidat républicain Mitt Romney accusant celui du président Barack Obama de "chercher à tromper les Américains" en masquant des failles en matière de sécurité et de renseignement à Benghazi, à l'est de la Libye.

Au lendemain de l'attaque qui a coûté la vie à l'ambassadeur Christopher Stevens et à trois agents américains, la secrétaire d'Etat Hillary Clinton condamne un "attentat" commis par un "petit groupe sauvage" . Le département d'Etat parle alors d'une...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an